Bienvenue sur le site du DCPL

  • Bienvenue sur le site du DCPL

Accueil du site > Panhard et Levassor > La marque

La marque

Bon de commande PANHARD & LAVASSOR - Pionnier de l’industrie automobile

 

Les 125 ans de Panhard, à Compiègne les 1er et 2 Octobre 2016

 

L’histoire de notre marque

 

La Dyna Z, une originalité française

 

Panhard militaire entre deux guerres

PDF - 513.5 ko
Panhard militaire avant guerre

Décès de Vincent Rousseau, petit-fils d’Hyppolite Panhard.

Nous apprenons avec tristesse le décès de Monsieur Vincent Rousseau, cousin germain de notre ami Philippe Panhard, membre pendant de très nombreuses années du DCPL. A sa famille, à tous ses proches, le DCPL, les membres du CA et tous ceux qui se souviennent de lui, présentent leurs condoléances respectueuses et attristées.

COMMUNIQUE DE MONSIEUR JEAN PANHARD

Rene PanhardLorsque je suis né, il y a bien longtemps, c’était en 1913, l’industrie automobile avait une vingtaine d’années et dès l’après-guerre de 1914, mon père, Paul PANHARD, dirigeant alors la Société PANHARD et LEVASSOR présidée par mon oncle Hippolyte PANHARD, je me suis trouvé plongé dans le monde automobile. Je puis donc témoigner que dans mes premières années alors que l’histoire de l’automobile venait de commencer, personne ne contestait que PANHARD et LEVASSOR appelé encore « le doyen des constructeurs » soit l’ancêtre de l’automobile. D’ailleurs Gottlieb DAIMLER, père du moteur à essence légère de pétrole, fondateur de la maison Daimler AG qui devint ensuite Daimler Benz n’écrivait-il pas à Emile LEVASSOR, le 9 février 1897, quelques semaines avant le décès brutal de ce dernier, survenu le 14 avril 1897 que « le développement de la question des automobiles est encore un peu en arrière en Allemagne, surtout en comparaison de ce mouvement en France, dont vous avez le mérite premier et supérieur bien connu ».
Emile LEVASSOR qui s’était associé dans la prospère affaire de René PANHARD en 1886, après l’y avoir rejoint dès 1872, écrivait, le 12 novembre 1890 à Monsieur DENEFFE, constructeur de moteurs à LIÈGE (Belgique) : « Nous avons actuellement 30 véhicules en construction, déjà chez nous les commandes arrivent ». Le 22 novembre 1890, il écrivait au même DENEFFE « nous commençons à fabriquer en série ». L’industrie automobile est donc bien née en FRANCE chez PANHARD et LEVASSOR d’ailleurs suivi de près par PEUGEOT, la maison LES FILS DE PEUGEOT FRÈRES étant en relation d’affaires avec PANHARD et LEVASSOR depuis de nombreuses années. Ceci était une évidence tant pour mon oncle, Hippolyte PANHARD (1870 – 1957) fils unique de René PANHARD, le fondateur, décédé en 1908, que pour mon père Paul PANHARD (1881 – 1969) qui commença sa carrière chez PANHARD en 1903 et en devint le Président à la suite d’Hippolyte PANHARD en 1940 et ce, jusqu’en 1965, moi-même étant alors vice-président directeur général du doyen des constructeurs automobiles. Cette antériorité mondiale a d’ailleurs été confirmée par de nombreux historiens tout au long du XXè siècle. Ainsi : Pierre SOUVESTRE, dans son histoire de l’automobile (DUNOD, éditeur 1907) indique page 182 que Gottlieb DAIMLER en 1889, oriente plus particulièrement sa fabrication vers le moteur à pétrole pour bateaux, PANHARD et LEVASSOR, lui, entreprenant la construction de voitures. Il poursuit page 185 « LEVASSOR conçut la première automobile homogène réellement digne de ce nom et de ce qualificatif » (en effet, il ne fallait pas confondre voitures automobiles et tricycles quadricyles à moteurs, véhicules intéressants certes mais qui relèvent des techniques vélocipédiques). D’ailleurs, le marché ne s’y est pas trompé car ce type de véhicules a peu survécu à l’apparition de l’industrie automobile. Enfin, il indique page 186, « nous verrons ultérieurement, le parti colossal que les deux associés de l’avenue d’Ivry surent tirer de leur avance sur les concurrents éventuels qui devaient être d’abord pour la plupart des clients (à noter que la maison PEUGEOT était le premier client de PANHARD en moteurs, PANHARD ayant fourni PEUGEOT jusqu’en 1896). Monsieur SOUVESTRE poursuit : « Le sage ordonnancement des affaires commerciales de la maison PANHARD et LEVASSOR nous fournira aisément les raisons de son extension toujours croissante ; les scrupuleuses études techniques qui s’y poursuivent sans cesse seront encore la légitime justification de leur réputation de première maison au monde… à tous les points de vue… »

JPEG - 24.2 ko
Automobile Panhard et Levassor 1891
JPEG - 27.9 ko
Le quadricycle Daimler 1889

Jacques ICKX, dans son excellent ouvrage « Ainsi naquit l’automobile » (EDITA - Lausanne et VILO – Paris de 1971), ouvrage extrêmement bien documenté affirme page 186 « le démarrage de la production de Panhard et Levassor a été celui de l’industrie Automobile dont les années suivantes vont voir les premiers pas ».
Christian H. Tavard qui en vue du centenaire de l’automobile en 1984 écrit tout un numéro spécial d’Historia où il affirme page 19 « il n’en reste pas moins que c’est Panhard et Levassor qui en effectuant une construction de série fut la première marque à commercialiser des voitures automobiles ».
Jean-Louis Loubet qui écrit page 23 dans son « Histoire de l’automobile Française » (édition du Seuil – 1980) « c’est justement cette même compréhension du progrès, doublée d’un solide savoir-faire industriel qui a permis à Panhard et Levassor d’entrer le premier dans la construction automobile ». Cette antériorité avait d’ailleurs été reconnue par les dirigeants de Mercedes-Benz que j’avais rencontrés à STUTTGART avant de le confirmer lors des cérémonies de la célébration des 100 ans de l’automobile en janvier 1986 auxquelles j’assistais au premier rang avec mon épouse. J’observe que 120 ans après ces événements, des personnes communiquent sur ce sujet en prenant un peu de liberté avec la vérité historique, et c’est la raison pour laquelle au soir de ma vie bien remplie par l’aventure automobile, dans laquelle ma famille et moi-même étions fort impliqués, j’ai tenu à m’exprimer brièvement mais nettement à ce sujet en renvoyant également le lecteur au complément d’informations résultant de la note jointe. Note achevée de rédiger le 5 février 2010, soit 120 ans après les débuts de PANHARD et LEVASSOR dans l’aventure automobile.
Jean PANHARD, Président d’Honneur de l’Automobile Club de France - Président d’Honneur de la Chambre Syndicale des constructeurs automobiles - Président d’Honneur du Mondial de l’Automobile



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP